fr    en

Ateliers et stages de théâtre

"La pratique théâtrale ne forme pas qu'au théâtre : elle est aussi outil de découverte et de formation personnelles. Le théâtre est un art individuel qui se pratique en groupe." Trébor YAMREG

Horaires, agenda, inscriptions : les ateliers - les stages

À propos des ateliers et stages de théâtre

Depuis 1997, le Théâtre Universitaire organise des ateliers de théâtre (à concurrence d'une séance de 2 heures par semaine pendant l'année scolaire) et des stages de théâtre ( à concurrence de 5 jours par semaine pendant les congés scolaires de juillet et août, Toussaint, Noël, Carnaval et Pâques).

Ces ateliers et stages concernent à ce jour environ 1000 stagiaires par an, regroupés par tranches d'âge : 5-8 ans, 8-12 ans, 12-14 ans, 14-17 ans, étudiants et adultes de tous âges. Ils sont dirigés par des animateurs qui ont une formation universitaire et/ou artistique.

Pour apprendre quoi?

Le but premier d'un atelier de théâtre est de donner à chacun les moyens d'exprimer sa sensibilité au sein d'une histoire collective. La créativité individuelle sera affinée et enrichie par l'exercice de différentes techniques théâtrales adaptées aux diverses tranches d'âge.

- l'abord de l'aire de jeu, "l'espace-théâtre" : y trouver sa place et le faire vivre.
- le travail de mouvement et l'utilisation du corps comme un langage.
- le travail vocal et rythmique...et la musique.
- la création de personnages et de situations théâtrales.
- dit et non-dit, texte et non-texte

Les mots-clés : abc du théâtre, dynamique de groupe, improvisation, création de personnages et création d'une histoire avec présentation du travail en clôture.

De la méthode turlgienne

"On peut parler bien avant de savoir lire et écrire (même les petits Chinois !). On peut faire de la musique bien avant de savoir le solfège. On peut monter sur « les planches » bien avant de savoir ce qu'est le théâtre, voire même que ça existe. Ah, les petites têtes blondes « clowns »…
Et pourtant, tout comme la langue ou la musique, le théâtre a sa grammaire, ses règles que l'on doit un jour maîtriser si on veut sortir du « tout venant » : au théâtre, tout est permis… sauf le « n'importe quoi ».
Pour moi, la grammaire du théâtre concerne quatre éléments essentiels :
- le corps (voix, regard, mouvement),
- le mental (intelligence et émotion, énergie et générosité),
- l'espace (scénique et public)
- le texte (texte, sous-texte, non-texte, forme et contenu).
Ces quatre composantes doivent être abordées parallèlement, certes, mais aussi ensemble pour former un tout, solidement structuré, appelé « spectacle ». Cette structure demande un travail grammatical. Le travail sur le corps et sur le mental permet de créer un personnage vivant. Celui-ci portera le texte - éventuel -, tant dans la forme que dans le sens, et il évoluera, pour soi et pour les autres - protagonistes et spectateurs -, dans un espace judicieusement occupé et pertinemment habité.Il ne fut pas facile d'énoncer le principe (la règle de grammaire) ci-dessus. Ce l'est moins encore de le (la) mettre en œuvre : c'est à cela que servent nos stages et ateliers.C'est l'exercice qui fait le maître. Alors, cent fois sur nos claviers faisons des gammes, car « sans technique un don n'est rien qu'une sale manie », comme disait ce feu bon vieux Georges.

Robert Germay