fr    en
 

Alceste

D'après Euripide
Mise en scène:: Sjeng Verheijden

Ce spectacle théâtral est présenté en coproduction avec le Théâtre Universitaire Royal de Liège par l’Athénée Air Pur de Seraing et quatre établissements de l’enseignement secondaire des Pays-Bas (le Sint-Maartenscollege de Maastricht, le college Bernardinus de Heerlen, le collège de Weert et le Vanmaerlantlyceum de Eindhoven).

 Les écoles partenaires du projet eurégio Aischylos, coordonné par l’association « Aischylos » de Maastricht, proposent pour leur 15ème édition dans la région liégeoise, une nouvelle tragédie grecque, Alceste d’Euripide.

 Le projet Aischylos a pour objectifs de créer entre des adolescents de l’espace eurégio Meuse-Rhin, des liens culturels, linguistiques et humains forts, par le biais d’un patrimoine européen commun, celui de la civilisation grecque antique, en l’occurrence par l’interprétation des tragédies des trois grands dramaturges du Ve siècle av. J.-C. : Eschyle, Sophocle et Euripide, dont l’universalité et l’intemporalité des thèmes ne sont plus à démontrer.

Cette collaboration étroite à l’occasion de la mise en scène d’une pièce de théâtre, permet aux jeunes de dépasser les frontières et les clivages de tous types dans une ouverture à la culture de condisciples étrangers et voisins, néerlandais, mais aussi turcs, grecs, italiens, iraniens, marocains… issus de l’immigration.

L’objectif final est de favoriser l’éclosion d’une citoyenneté européenne et mondiale basée sur la solidarité et la tolérance qui permet de combattre les préjugés et intégrismes de tous bords.

Pas étonnant dès lors que l’interprétation multilingue (avec sous-titrage bien entendu) se fasse le reflet de cette coopération, source de son originalité et de son attrait. Le spectacle est haut en couleur, le lyrisme de la tragédie est accompagné par un orchestre avec chœurs, composé lui aussi de jeunes artistes.

Alceste

La pièce porte le nom de son héroïne : Alceste, la jeune épouse du prince Thessalien Admète, a accepté de mourir à la place de son époux condamné à descendre aux enfers par une vengeance divine.

Ce sacrifice pour l’amour de son mari, offert par une jeune mère de deux enfants, sera le fil conducteur de l’action, déclenchant un drame qui déchirera la cohésion familiale, à la fois entre Admète et ses vieux parents, entre le couple princier et leurs enfants, mais aussi entre Alceste et Admète eux-mêmes dont la relation conjugale ne sortira sans doute pas indemne de cette épreuve.

Les thèmes de la pièce sont particulièrement riches en questionnements existentiels, toujours d’actualité : le thème de la famille, cellule fondamentale dans la société athénienne et présentée sans complaisance avec ses forces mais aussi ses failles ; l’hospitalité envers les étrangers, autre valeur sacrée des Athéniens, et faisant toutefois débat dans notre société contemporaine.

Mais la thématique majeure est sans doute celle de l’angoisse face à la Mort, personnage tout-puissant, omniprésent, qui tire les ficelles de l’existence des hommes et même des dieux. C’est avec elle que les acteurs du drame devront composer, user de ruses, de faux-fuyants, pour tenter de retarder le combat final, dont l’issue surprendra le spectateur.

 Il s’agit d’une tragédie profondément humaine, émouvante et porteuse d’espoir, atypique aussi, parce qu’elle laissera s’exprimer l’humour dans le pathos par le personnage d’Héraclès, mais  aussi par son dénouement inédit où le suspens restera entier.

Une pièce antique, mais profondément originale et aux accents intemporels, revisitée ici par des jeunes désireux de transmettre un symbole de solidarité, ainsi qu’une réflexion sur un système de valeurs rédemptrices.

Un hymne à la vie en quelque sorte, un message d’espoir, bien nécessaires dans notre société en manque de repères où l’individualisme, l’intolérance et le radicalisme demandent encore et toujours à être combattus.

 
Dans le cadre du projet Eurégio Aischylos

Représentations: Me 18/04 à 20h

Salle du TURLg, quai Roosevelt 1b - 4000 Liège

Infos et réservations : madeleinegerard23@gmail.com - 0496 10 63 19
Le mercredi 18 avril 2018